Une station de traitement des eaux au Chili

17/01/2018

Une installation dédiée sur site

N'étant pas raccordé au système classique d'assainissement, le site chilien de Naturex a dû trouver une solution pour traiter l'eau utilisée dans le procédé d'extraction du quillaia (une méthode sans solvant et uniquement à base d'eau). La solution impliquait que les eaux traitées puissent être rejetées dans la nature de manière totalement sécurisée et respectueuse de l'environnement.

Comment ça marche ?

Les eaux utilisées lors des différents procédés sont collectées dans un bassin biologique à boues activées. Un système d'aération apporte de l'oxygène aux bactéries pour leur permettre de se développer et de détruire les matières organiques polluantes.

Les eaux sont ensuite transférées dans un bassin de décantation, où la boue se sépare naturellement de l'eau. La boue est recyclée et réutilisée dans le premier bassin tandis que l'eau traitée est rejetée en milieu naturel.

Ce système d'épuration peut désormais dépolluer 500 m3 d'eau par jour, tout en respectant scrupuleusement la conformité aux critères de qualité de l'eau. Cette technologie permet de réduire la charge organique de plus 90% et sa capacité est prévue pour accompagner la croissance du site de Linares.

Ce système témoigne une nouvelle fois de la force de notre engagement envers les principes du programme Pathfinder.

 
sur 16
RETOUR