Soutenir l'activité des start-ups avec INGENIUM, le programme d’Open Innovation

27/07/2017

L’innovation a toujours été inscrite dans les gènes de Naturex. En mars 2016, Naturex a lancé INGENIUM, un nouveau programme d’Open Innovation dont le but était d’accompagner le progrès technologique, en soutenant des initiatives novatrices provenant de différentes sources. Au cours de l’année 2016, Naturex a collaboré avec de nombreux partenaires à l’international. Ces coopérations comprennent, entre autres, un accord de licence avec le groupe Barry Callebaut qui a permis le lancement de Cocoactiv’, un extrait de cacao à forte teneur en flavanols, et avec Adamed, société basée en Pologne, qui a conduit à l’introduction sur le marché d’Aronox®, un extrait d’aronia ciblant la santé cardiovasculaire. D’autres entreprises comme Mazza Innovation, FP Innovation, EPC Natural Products, In-Vitro Plant-tech et Green2Chem ont également collaboré avec Naturex pour développer de solutions naturelles responsables et innovantes.

La dernière opération en date concerne l’acquisition de certains actifs de l’entreprise française Dialpha SAS, notamment des brevets, des marques déposées et des études cliniques portant sur trois ingrédients santé. Ces ingrédients issus de la noix de cajou, de la cannelle et de la chicorée sont spécifiquement conçus pour participer à la régulation des taux de glycémie et à la gestion du poids. Le groupe souhaite étudier le potentiel de ces ingrédients, et leur effet synergistique en combinaison avec d’autres ingrédients du portefeuille Naturex.

Des pistes spécifiques d’Open Innovation en 2017

« L’année passée a été très productive en termes d’Open Innovation chez Naturex », explique Doug Klaiber, responsable du déploiement du programme Ingenium à l’échelle mondiale. « Nous sommes ravis du nombre d’opportunités intéressantes qui nous ont été soumises. Pour l’heure, nous dénombrons plusieurs dizaines d’opportunités en cours de traitement et nous en identifions de nouvelles chaque jour. L’enjeu consiste désormais à nous concentrer sur les plus significatives. »

À cette fin, Naturex a défini quatre grands secteurs de collaborations potentielles :

 
sur 16
RETOUR